Olfactothérapie : guider ses émotions avec les huiles essentielles

Les huiles essentielles sont la plupart du temps connues pour leur utilisation cutanée ou par voie orale (que je conseille de moins en moins). C’est bien moins courant d’entendre parler des huiles essentielles et de leur puissance sur notre esprit. Nous allons voir dans cet article que l’olfactothérapie peut nous être d’une grande aide à toutes les étapes de notre vie.

Respirer

L’odorat est un des sens les plus primaires, je dirai même primitif. Notre flair nous servait à l’origine à sentir le danger arriver, lors de la chasse ou encore dans les jeux de séduction grâce à nos phéromones (oui la drague de l’époque était assez simple…). Sens relativement négligé à notre époque, nous baignons pourtant dans un monde où les messages olfactifs sont de plus en plus agressifs (parfum de synthèse, pollution, cigarette, …). Se reconnecter avec ce sens, c’est aussi se reconnecter à soi, son moi profond et son intuition.

Un peu d’agnat/physio !

Les odeurs que nous percevons sont récupérées et analysées par la muqueuse olfactive. Cette muqueuse est composé de nombreuses cellules dont les neurones olfactifs primaires, reliés quant à eux au bulbe olfactif (ce dernier récolte également toutes les informations gustatives ce qui explique le grand lien entre odorat et goût).

Le bulbe olfactif est étroitement lié à deux structures essentielles dans notre système limbique (le cerveau émotionnel) :

  • L’hippocampe : la partie du cerveau qui gère entre autre notre mémoire à long terme
  • L’amygdale (et pas les amygdales) : la partie du cerveau qui nous permet de réagir à une situation de stress en déployant une armée d’hormones ou une gifle face à un agresseur

Pourquoi ce mini cours d’anatomie ? Et bien pour vous montrer que l’utilisation des plantes n’est pas seulement de l’ordre de la magie. Ce qui implique de prendre un minimum de précaution et que les résultats ne sont pas uniquement le fruit d’une réponse face à un placebo (argumentation que j’entends très très souvent).

Une perception propre à chacun(e)

Chaque odeur correspond à un message spécifique que nous avons emmagasiné depuis notre naissance. Toute cette bibliothèque est reliée à une émotion, un évènement ou encore un souvenir précis. Une seule et même odeur n’aura donc pas la même perception et la même interprétation d’un individu à l’autre.

L’olfactothérapie est donc une méthode qui s’adapte à chaque ressenti, à chaque personne dans le respect de ce qu’il a vécu. Nous avons tout de même un patrimoine commun propre à l’humanité, des références symboliques fortes répertoriées dans les 16 odeurs principales que nous utilisons en olfactothérapie.

Un souvenir d’enfance

Quand j’ai vraiment découvert les huiles essentielles, j’étais en formation pour devenir Praticienne en Massages-bien-être, il y a maintenant 10 ans (pfiou). Nous avions une initiation à l’aromathérapie sur plusieurs jours et ce cours d’olfactothérapie fut pour moi une vraie révélation.

L’exercice : par groupe de 3 personnes nous devions nous faire sentir à tour de rôle une petite sélection d’huiles essentielles. Une personne était allongée (celle qui respire), une autre qui lui tend le flacon et une troisième qui écrit les ressentis de la première.

Mon tour vient et nous commençons par une huile puissante. Elle était douce et forte à la fois, fleurie et boisée, elle me rappelait mon arrière grand-mère. Dans mes souvenirs, j’étais tombé complètement à côté, j’avais énoncé un pin ou un cèdre et il s’agissait en fait de la Lavande vraie ! Quand j’ai appris qu’il s’agissait de cette fragrance les larmes me sont montées aux yeux. Mon arrière grand-mère se parfumait à l’eau de Cologne à la lavande.

Pourquoi et pour qui?

L’olfactothérapie, c’est l’association de 3 composantes : l’odorat, une odeur et des souvenirs, des émotions en lien avec cette information biochimique.

Il s’agit donc d’une démarche thérapeutique psycho-corporelle, elle permet d’accéder à l’émotionnel et l’inconscient par le corps (l’organe olfactif). Grâce à son pouvoir évocateur, l’odeur permet de prendre contact avec le passé qui recèle très souvent les causes de la souffrance actuelle.

  • Gestion du stress et des émotions
  • Identifier les causes d’une dépression et trouver des solutions
  • Gestion du deuil
  • Dépendance alimentaire
  • Arrêt du tabac
  • Problèmes de couple
  • Troubles de la sexualité
  • Lors de soins palliatifs

En pratique

Le thérapeute commence à prendre contact avec le consultant dès les premiers instants du rendez-vous puis en lui faisant prendre conscience de son odorat. Par la suite, plusieurs odeurs lui sont proposées afin de les classer dans 5 catégories, odeur aimée, agréable, neutre, désagréable et enfin détestée. La suite de la thérapie dépend du thérapeute, un travail sur les centres énergétiques que sont les chakras peut se réaliser ou encore une approche plus psychanalytique peut également se faire.

Cette méthode thérapeutique nécessite le plus souvent d’un soutien de la part d’un thérapeute car certaines souffrances ancrées et anciennes peuvent ressurgir. Il est donc préférable de se faire accompagner par un.e professionnel.le confirmé.e.

Toutefois, il vous est toujours possible de démarrer en solo un travail personnel sur certaines problématiques déjà conscientisées.

Pour cela, il vous suffit de prendre le flacon d’une huile que vous aimez dans les 16 odeurs de bases suivantes : cèdre, girofle, ylang-ylang, santal, myrrhe, lavande, romarin, bergamote, géranium, rose, eucalyptus, sauge, menthe verte, menthe poivrée, jasmin, encens.

TEST ALLERGIQUE CUTANE : 1 goutte dans le creux du coude à garder 24h! Mieux vaut prévenir, même en olfaction.

Installez-vous confortablement, ouvrez le flacon puis respirez amplement, prenez votre temps, je conseille des sessions en moyenne entre 5 à 7 min. Durant la séance, différentes informations vont circuler du début à la fin de l’olfaction (molécules aromatiques plus ou moins lourdes).

Dès que vous vous sentez gêné par l’odeur, que des émotions ou sensations trop fortes apparaissent, stoppez la séance et revenez-y plus tard dans la journée ou un autre jour.

Vous pouvez reproduire la séance sur plusieurs jours jusqu’à ce que les émotions se régulent d’elles-même.


Mes labo/marques chouchoutes pour l’olfacto :

https://www.myrtea-oshadhi.com

https://www.asterale.com

https://www.deva-lesemotions.com/9-synergies-a-respirer

https://www.docteurvalnet.com/fr/

https://www.herbes-et-traditions.fr

https://www.pranarom.fr/fr/4020-huiles-essentielles (le moins pire en pharmacie)