La période est tendue (Covid-19) et donc notre système immunitaire aussi. Cet article n’a pas pour vocation de vous promettre une quelconque guérison. La Naturopathie est avant tout une approche préventive de la santé globale. L’hiver a toujours été la période des nez qui coulent et autres troubles ORL, … Nous savons que la prévention est la meilleure arme contre les bactéries et virus, avec de bonnes habitudes et une hygiène de vie saine et équilibrée, nous pouvons gagner en sérénité !

J’ai voulu partager avec vous les conseils et outils que nous avons toutes et tous, Naturo, pour vous permettre de prendre conscience de tous vos potentiels !

Le système immunitaire en quelques mots

Le système immunitaire nous permet une protection face aux envahisseurs extérieurs et aux dysfonctionnements internes. Invisible à l’œil nu, il dispose d’un vaste fonctionnement mettant en action quelques milliards de cellules et de bactéries. Voici les principales missions du système immunitaire pour permettre à notre organisme de fonctionner :

  • Mission de reconnaissance et de contrôle du territoire (nous en sommes)
  • Mission de combat contre les agresseurs venus de l’espace terrestre (l’extérieur)

C’est également un ensemble d’échanges entre plusieurs organes : la moelle osseuse et le thymus, qui produisent les cellules immunitaires (les lymphocytes), la rate, les ganglions lymphatiques, les amygdales et les amas de cellules lymphoïdes, groupe d’organes où les cellules immunitaires agissent.

L’immunité (non, nous n’allons pas vivre Koh Lanta) que l’on reçoit dès la naissance, « innée », reconnait principalement les agresseurs classiques, les plus connus. La réponse immunitaire est quasi immédiate et ne nécessite pas de travail spécifique.
Quant à l’immunité « acquise » au cours de la vie, elle s’adapte aux autres agresseurs. Lorsqu’il s’agit de la première rencontre (c’est loin d’être romantique), les cellules immunitaires sont un peu plus lentes et ne réagissent pas focément au quart de tour. Les symptômes apparaissent et la pathologie se développe (ou non). Lorsqu’une autre rencontre se fait avec ce même pathogène, alors le système immunitaire a mémorisé les infos nécessaires, ce qui permet à l’organisme de se défendre.

Ainsi la réponse immunitaire dépend de la communication entre ces différents soldats et c’est grâce notamment au système cardiovasculaire que l’échange peut se faire entre ces différents acteurs. Il existe également un certain nombre de liens entre le système immunitaire, le système nerveux et le système endocrinien, il est donc primordial d’agir de façon globale sur toute notre hygiène de vie.

La base d’une bonne hygiène de vie !

Comme on a pu le voir ci-dessus, le système immunitaire est en lien avec de nombreux systèmes et processus corporels. Vivre sainement permet donc de prévenir et ralentir l’apparition de certaines affections hivernales et dans le meilleur des cas de ne pas du tout les voir apparaitre !

L’alimentation

Elle est la base de toute hygiène de vie saine, il s’agît d’apporter à votre organisme tout le carburant (et pas seulement des PÂTES!) dont il a besoin au quotidien. Donc si votre alimentation est pauvre en nutriments et minéraux, votre corps aura plus de difficulté pour combattre les attaques extérieures. Cela parait logique n’est-ce pas? C’est en partie pour cette raison que l’on va privilégier :

  • Une alimentation biologique : avec le moins de traitements pesticides et chimiques. Les aliments bio ont une durée de pousse supérieure à l’agriculture conventionnelle, avec un taux de nutriments plus important. Vos légumes seront peut-être plus moches et plus petits mais bien plus concentrés en nutriments !
  • Une alimentation variée : riche en fruits et légumes de saison, en prébiotiques et probiotiques naturels, … En variant votre alimentation, vous apportez un maximum de bons nutriments à tout votre organisme ! (oui je me répète, c’est voulu !)
  • Une alimentation vivante : du cru, du mi-cuit, du croquant, du vivant ! La cuisson est un point important dont on ne parle pas souvent. L’idéal est de ne pas dépasser les 120° et pour les plus aguerris 90°. Les cuissons douces, comme l’aurez deviné, vont permettre de garder un maximum de NUTRIMENTS !

Préférez la qualité à la quantité, une bonne hydratation 1,5L d’eau pure par jour, une grande MASTICATION et on part déjà sur de bonnes bases !

On consomme quoi alors ?

À privilégier : oléagineux, fruits secs, dattes, tous les produits de la ruche (miel, pollen, gelée royale, propolis), les crucifères (choux), betterave rouge crue, graines germées, tous les alliacées (ail, oignon, poireau, ciboulette), persil, toutes les épices (mention spéciale au curcuma), gingembre, germe de blé, champignons (surtout le shiitake), tous les fruits riches en vitamine C les agrumes, les légumes verts (riches en chlorophylle), graines de lin, légumineuses (à faire tremper).

À éviter (et à stopper lorsque les premiers symptômes hivernaux arrivent) : les stimulants (café, thé, …), le sucre blanc, les produits laitiers (surtout de vache), les produits industriels et transformés, les viandes rouges (préférer les viandes blanches), les charcuteries, toutes les graisses saturées et frites, ainsi que les conserves.

L’exercice physique

Comme nous l’avons vu plus haut, le système immunitaire est en lien avec le système cardiovasculaire. Une activité physique régulière (pas besoin d’aller jusqu’au marathon, le jardinage, on aime, on adore !) permet de faire travailler son cœur et ses poumons, et ainsi renforce tout votre organisme. Le mouvement et la respiration sont également d’excellents moyens de rebooster votre moral dans les périodes grisâtres que nous pouvons traverser en ce moment !

L’équilibre émotionnel

Enfin, le système immunitaire est en lien direct avec nos émotions profondes de protection. Si vous commencez à me suivre un peu, vous savez que j’apporte une importance à la symbolique du corps et des messages qu’il tente de nous transmettre. Ici, sa symbolique renvoie à une grande douleur vécue dans notre existence (au présent ou dans notre histoire) qui réduit notre force morale et physique. En prenant conscience de ce qui se joue en nous et qui peut influer sur tout notre organisme, nous (re)devenons acteur de notre santé générale.

À la rescousse de mon système immunitaire !

Il s’agit d’une liste non-exhaustive de plantes et de compléments que vous pouvez utiliser en prévention ou en parallèle d’un traitement médical. En cas de symptômes graves, contactez votre médecin traitant ou le samu. Le Naturopathe n’est pas médecin, ne le consultez jamais pour faire un diagnostic !

Voici les grandes lignes pour prendre soin de votre immunité et des bons réflexes naturels à avoir avant et pendant l’hiver. J’ai également fait le choix de ne pas partager les conseils d’utilisation et posologies car chaque situation est différente. Prendre un complément alimentaire ou une plante n’est pas anodin, n’hésitez pas à faire appel à un.e praticien.ne de santé naturelle certifié.e., ou à vous renseigner auprès de sites internet sérieux (du type laboratoires, producteurs de plantes, …).

Vous trouverez mes chouchou surlignés en gras ! 🙂

Phytothérapie & gemmothérapie

Lapacho, Ginseng, Moringa, Echinacée, Eleuthérocoque, Séquoia, Eglantier, Pin sylvestre, Thym, Romarin, Fleurs de sureau, …

Aromathérapie

Ravintsara, thym thujanol et linalol, arbre à thé (tea tree), eucalyptus radié et globulus, saro, citron, …

Compléments alimentaires

EPP (extrait de pépins de pamplemousse), eau de mer (Quinton), klamath, tous les produits de la ruche (miel, gelée royale, propolis, pollen), huile de nigelle, reishi, shiitake, maïtake, spiruline, probiotiques, vitamine A, C, D & E, Oligo-éléments (cuivre-or-argent, zinc), …

En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à votre médecin traitant qui pourra travailler en collaboration avec un Praticien de santé Naturopathe.


Retrouvez-moi également sur Pinterest !


Articles récents

Leave a comment

Résoudre : *
13 × 20 =