Dans cet article je vous propose de découvrir les différentes formes de jeûne. Il est parfois difficile de s’y retrouver avec tous ces conseils. Alors voici l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur le jeûne, le jeûne intermittent, le fasting ou encore les monodiètes.

La restriction alimentaire existe depuis la nuit des temps, famine, guerre, religions, depuis longtemps notre organisme s’est adapté à ces différentes périodes de vie. Pratiquer le jeûne reste facile mais nécessite néanmoins quelques recommandations.

Les différentes formes de jeûne

Le jeûne hydrique

C’est la forme de jeûne la plus connue, on ne mange rien, on ne consomme que de l’eau, des tisanes (attention à la quantité car elles déshydratent) et éventuellement un bouillon pour les plus actifs.

On peut commencer par 3-4 jours à la maison, sachez toutefois qu’il s’agit du temps nécessaire à votre organisme pour éliminer les toxines (la cétose). C’est donc la partie la plus difficile !

Pour les jeûnes plus long : de 1 à 2 semaines jusqu’à 1 mois, des séjours sont étudiés pour vous accompagner dans ces cures. Pour ceux qui souhaitent le réaliser à la maison, je vous conseille vivement un accompagnement par un praticien de santé (naturopathe ou médecin).

Mes conseils

Pour démarrer l’aventure du jeûne, je vous conseille de démarrer par les monodiètes. Ensuite, vous pourrez éventuellement faire quelques jours de jeûne chez vous.

Une bonne préparation est le plus souvent recommandée, même si certains spécialistes ne le préconisent pas. La règle : 1 jour de préparation pour 1 jour de jeûne et même ratio pour la reprise -> 1 jour de reprise pour un jour de jeûne. (1 semaine de jeûne = 1 semaine de préparation + 1 semaine de reprise)

Attention : Chaque organisme est différent, il est toujours préférable de demander l’avis de votre médecin en cas de pathologie et avant de vous lancer dans l’aventure du jeûne !

Le Jeûne intermittent

Il y a différent type de jeûne intermittent :

Le 5/2

Dans un autre style, le jeûne intermittent 5/2 consiste à alterner 1 jour de jeûne et une alimentation normale et équilibrée le reste de la semaine.

La règle du 5/2 : réduire son apport calorique de 75% 2 jours par semaine tout en mangeant normalement le reste de la semaine.

Le Fasting ou jeûne de 16h

Encore une autre variante du jeûne intermittent, qui consiste à allonger la période de jeûne de la nuit. Vous mangez léger la veille au soir vers 20h, le lendemain matin vous buvez de l’eau et des infusions non sucrées, pour ensuite rompre le jeûne vers 12h.

Les monodiètes

Enfin, vous avez la possibilité de démarrer la restriction alimentaire avec les monodiètes. En bref, vous mangez un seul aliment sur un même repas ou une journée entière et jusqu’à 3 jours.

C’est un bon moyen pour débuter, cela permet de garder un apport calorique suffisant pour rester en forme sur la période donnée.

Mon conseil : essayer d’abord 1 journée pour faire le test puis si besoin vous pourrez la mettre en place toutes les semaines. Si vous souhaitez aller plus loin, 3 jours maximum par mois ou par saison sont suffisants.

Qui peut jeûner ?

Dans un premier temps, le jeûne est fortement conseillé pour les personnes qui désirent retrouver un regain d’énergie, car une des fausses idées que l’on a sur le jeûne, c’est bien la fatigue. Lorsque l’on propose à son corps de ne pas consommer l’énergie nécessaire à la digestion, alors il peut commencer à agir pour son propre intérêt. C’est un vrai temps que l’on s’offre, on reprend contact avec notre corps et notre esprit. Plus besoin de penser à la réalisation des repas du jour, on se déleste non seulement de quelques kilo mais aussi de quelques pensées parasites. En effet, le jeûne permet également de se reconnecter à son intériorité.

Pourquoi ?

Notre corps sait bien mieux gérer la privation que les excès, pour preuve les nombreuses maladies dites de civilisation (maladies cardiovasculaires, obésité, hypertension, …) qui augmentent chaque année, sont principalement dû à notre hygiène de vie. Notre corps ne sait plus comment évacuer les surcharges alimentaires et les toxines par le biais des organes d’élimination, les émonctoires (foie, intestin, vésicule biliaire, reins, peau et poumons). Les différentes pratiques permettent ainsi de (re)mettre en route les processus de détoxification de l’organisme.

Les bienfaits

  • Renforcement du système immunitaire
  • Repos physiologique (système digestif, respiratoire, coeur, …)
  • Dynamisation métabolique et relance des émonctoires
  • Retrouver la sensation de satiété
  • Et bien d’autres avantages, …

Un accompagnement naturopathique est vivement conseiller, afin de mettre en place toute une hygiène de vie. Le jeûne reste une cure de détoxification, faire un bilan de vitalité est nécessaire pour établir un programme personnalisé en fonction de votre rythme de vie.
En cas de doute, n’hésitez surtout pas à en parler à votre médecin.

ATTENTION : Interdit aux femmes enceintes, aux enfants, aux femmes allaitantes, les personnes ayant des problèmes cardio-vasculaires et toutes les personnes qui ont peur des restrictions alimentaires (il faut être convaincu et le vouloir à 100%!)

Leave a comment

Résoudre : *
18 + 5 =